La lettre : Juin 2017 – Ce n’est qu’un « au revoir » !

Dimanche 25 juin 2017

Même si la chanson bien connue cherche a en atténuer les angles un départ est toujours un départ qui met à l’épreuve les liens tissés au nom de l’amitié et pour un prêtre aussi au nom de Jésus Christ le Bon Pasteur.

Il en est ainsi pour moi qui, depuis 6 ans, chemine avec vous et qui dès septembre rejoindra  Notre Dame de la Nativité de Bercy pour vivre  en y résidant, un temps de  retraite active au service de la communauté qui se rassemble là-bas.

Certes la passerelle Simone de Beauvoir fera encore le pont. Mais bien plus encore les liens et des souvenirs. Se dire  « au revoir » aujourd’hui nous est donné pour regarder le chemin parcouru ensemble en faisant grandir l’Évangile et les relations dans un quartier encore neuf et toujours inachevé.

La chapelle Notre Dame de la Sagesse, à l’architecture remarquable due à Pierre Louis Faloci, au dire de certains la plus réussie de la fin du 20ème siècle à Paris, a contribué à rassembler dans leur diversité tous ceux et celles qui viennent travailler dans ce quartier, s’y promener ou y habiter. Comment ici ne pas remercier vivement le Cardinal Vingt Trois de sa visite en 2015, à l’occasion de l’anniversaire des quinze ans de la chapelle. Ma reconnaissance va aussi à divers journaux et aux responsables de la communication de la chapelle, qui se sont fait l’écho des manifestations ayant  jalonné ces six années.

Beaucoup d’initiatives spirituelles et culturelles ont en effet balisé ce chemin : groupe des professionnels ou des résidents (catéchisme, groupe de lecture spirituelle, cercle littéraire, étude de « Laudato Si », chemin d’oraison, etc.), expositions diverses ( Cécile Galland « Paysage urbains », Dominique Sarraute « Objets virtuels », Gabrielle Rolland « L’art et les psaumes », le concile Vatican II , l’histoire des quinze ans de la chapelle, les Copaintres de Gence,  etc…), les pèlerinages en Terre Sainte et à Rome, les sorties en région parisienne (Auvers, le Bourget, Reims, Chartres, Meaux) sans parler des célébrations, veillées de prière, baptêmes, initiatives de solidarité. En cela beaucoup de souvenirs qui restent vivants pour ceux qui y ont participé.

L’attention aux relations développées avec les habitants du quartier n’a pas été négligée et n’a eu de cesse de grandir avec des entreprises, des administrations, des associations de résidents, le repas de tous les horizons, la participation au Village Associatif, les groupes accueillis régulièrement, etc…

Comment ne pas rendre grâce aujourd’hui pour tant de liens  sans parler des découvertes de la foi dont j’ai pu être le témoin et de  la prise en charge de la vie de la chapelle par ceux  pour qui elle est, en bord de Seine, leur port d’attache.

Ne l’oublions pas  ce moment d’ « au revoir » est  aussi un moment de partage où chacun peut au détour d’une conversation faire cadeau à l’autre de ce que le chemin fait ensemble lui a apporter et comment il lui ouvre un avenir à inventer.

Merci donc à  tous et à toutes de la route faite ensemble.

Elle a saveur de celle d’Emmaüs.

Ce n’est qu’un « au revoir » !  Bienvenue au Père Jean Courtès-Lapeyrat !

 

Père. Édouard Bois  Chapelain de ND de la Sagesse

Les commentaires sont fermés