4° dimanche de Pâques – 22 avril 2018 – Jésus, un homme libre

La grandeur de l’homme est de pouvoir donner sa vie librement. Dans ce passage de l’évangile de saint Jean, Jésus s’identifie au bon berger, à celui qui donne sa vie pour ses brebis. Celles-ci ne s’y trompent pas, elles savent reconnaître la voix du vrai et du bon berger à celle des mercenaires.

Dans l’Ancien Testament, l’image berger-brebis est fréquente pour parler de la relation entre Dieu et son peuple. Abraham a de nombreux troupeaux, Moïse est berger chez son beau-père, David garde le troupeau paternel quand Samuel vient lui donner l’onction royale, etc. Dieu est le berger qui conduit le troupeau, son peuple. En prenant cette image, Jésus s’affirme comme le bon, le vrai, le seul berger, car il risque sa vie, il la donne pour son peuple. Il s’identifie au Messie attendu.

La comparaison avec le berger mercenaire va mettre en valeur l’importance de l’engagement total et définitif. Il donne sa vie, c’est sa vocation et ce don crée entre lui et son peuple, un lien intime, vital que rien ne pourra détruire. Lien d’amour qui va le conduire sur la croix et à la résurrection.

Bien sûr, nous sommes le troupeau et Jésus est le bon berger. Il nous appelle, nous regroupe, nous ouvre un chemin de vie dans ce monde compliqué. Écoutons sa voix. Nous avons les évangiles, lisons-le, méditons-le, partageons-le et nous découvrirons les appels et les ouvertures que Dieu nous propose.

Jésus nous rappelle aussi que le troupeau ne se limite pas à quelques uns. Le Christ est le berger de toute l’humanité qui est appelée à suivre le chemin de l’amour, de la fraternité et du pardon. Chrétiens ne nous enfermons pas dans nos églises, ouvrons les portes et sortons pour vivre avec tout le troupeau.

Enfin, c’est aujourd’hui la journée de prière pour les vocations sacerdotales et religieuses. Identifiés au bon berger, les prêtres reçoivent la mission de faire entendre cette bonne nouvelle et d’ouvrir leurs communautés pour que l’évangile du Christ soit entendu par tous. Ils ont besoin de notre prière et de notre soutien.

 

Père Jean COURTES

Les commentaires sont fermés