Jean le Baptiste et l’Eglise – 24 juin 2018

Par sa vie ascétique et sa parole acérée, Jean le Baptiste impose le respect. Ce qu’il dit à chacun et à tous, sonne juste. Il vit sa vocation de prophète au plus près du choix de Dieu. Investi de la mission d’annoncer la venue du Messie, il le fait avec humilité et ardeur. Tempérament de feu, sa parole porte la Bonne Nouvelle. Pourtant, la plupart du temps, il va la crier dans le désert où quelques personnes le rejoignent. Attentif aux signes des temps, il est tourmenté par la question qu’il fait poser à Jésus : « Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous à attendre un autre ? Il découvrira la réponse dans l’autre monde.

Jean Baptiste et l’Eglise ont le même rôle dans le plan de Dieu. Leur mission est identique : annoncer le Christ, Parole de Dieu, annoncer l’alliance et l’amour de Dieu pour tous, annoncer un monde nouveau. L’Eglise le fait dans beaucoup de pays du monde, à la manière de Jean-Baptiste. Dans les pays du Maghreb, en Asie comme en Chine, des poignées de chrétiens témoignent de leur foi dans la simplicité et la solitude. Dans nos pays de tradition chrétienne, les églises sont souvent vides et les jeunes générations se passent de Dieu. Nos témoignages paraissent bien dérisoires. N’avons-nous pas l’impression de prêcher dans le désert ?

Loin de nous décourager, Dieu nous appelle toujours à porter cette parole, à vivre l’évangile et à la dire et redire de multiples façons. Reconnaissons que c’est dur ! Que de parents et de grands parents avouent leur échec dans la transmission de la foi à leurs enfants et petits-enfants, mais entendent-ils ce qu’ils disent souvent : « Vous nous avez transmis les valeurs de l’amour, du partage, du pardon, de fraternité. » Que dit l’évangile ? Que dit Jean Baptiste ? N’est-ce pas ce qu’ils vivent ?

Père Jean COURTES

Les commentaires sont fermés