Etre serviteur ! – 29° dimanche B – 21 octobre 2018

Facile à dire, plus difficile à être !

Etrange revendication des fils de Zébédée qui se trompent d’interlocuteur. Jésus n’a pas le pouvoir de répondre à leur désir et ils devraient le savoir, puisqu’ils vivent avec lui depuis le début. Pourront-ils aller au bout du chemin ? Oui, leur fidélité sera sans faille. Jacques et Jean veulent assurer leur avenir, être les plus proches ; humain, trop humain !

Alors, Jésus leur rappelle qu’il ne les a pas choisis pour exercer un pouvoir ou tenir un rang, mais pour servir. Jusqu’à la fin, les disciples voudront faire avancer le Royaume de Dieu et seront dans la dynamique du faire, de l’efficacité et de la réussite. Jésus renverse leur perspective : « Celui qui veut être grand parmi vous sera votre serviteur. » Il faut sortir de l’ambition et opérer un changement à 360°.

Disciples du Christ aujourd’hui, n’avons-nous envie que notre Dieu d’amour et d’alliance soit connu et cru ? N’avons-nous pas envie d’entrer dans la vie éternelle, dans celle du Ressuscité ? Oui, nous savons que nous ne gagnerons aucune bonne place par nos actions et nos prières, mais nous comptons bien faire partie des élus. Alors entendons la parole de Jésus : donnez, servez, aimez jusqu’au bout. C’est son chemin, celui de la croix et de la résurrection. A notre tour nous pouvons le suivre avec la grâce de Dieu. Si nous y sommes, nous savons bien que la problématique d’une bonne place n’existe pas. Dans l’amour, il n’y a plus de premier et de dernier, tout est communion, comme dans la Trinité.

Le chemin du don et du service est exigeant. Il demande une disponibilité totale. Lâcher prise est difficile, mais possible grâce à Dieu. Avant nous d’autres y sont arrivés et balisent notre route. Ils nous invitent à essayer d’être ses serviteurs totalement disponibles pour la gloire de Dieu le Père. N’attendons plus, allons-y !

Père Jean COURTES

 

Les commentaires sont fermés