Tous appelés à suivre le Christ ! – 30° dimanche B – 28 octobre 2018

La rencontre de Jésus avec Bartimée, aveugle et mendiant, est pleine d’enseignement pour nous. Cet homme ne se résigne pas de son handicap et de sa condition de vie. Il fait preuve d’une force et d’un courage incroyables. Il veut rencontrer Jésus pour vivre. Belle leçon pour nous qui laissons trop souvent les aléas de la vie empêcher une vie spirituelle. Pour rencontrer le christ, il nous faut sortir d’une sorte de tiédeur, où la ronronnement de nos prières et de notre pratique, nous laisse en dehors d’un face à face.

 

Bartimée fait aussi preuve d’une volonté de fer. Il veut rencontrer Jésus et rien de peut l’arrêter. La foule fait écran, le bruit atténue la portée de sa voix, peu importe, il faut que Jésus l’entende, il faut qu’il le rencontre, c’est une question de vie ou de mort ! Là encore, c’est souvent la volonté et la ténacité qui nous font défaut pour rencontrer le Christ. Tant de choses nous gardent à distance ! Ayons cette volonté du face à face dans l’évangile, nos relations, le silence de notre cœur, etc.

Mais pour ce faire, il faut nous alléger. L’homme jette son manteau, sa sécurité, son bien pour se jeter aux pieds de Jésus. A nous de nous défaire de tout ce qui alourdit, de tout ce qui empêche cette spontanéité et cette légèreté pour rencontrer le Christ. Le plus lourd est peut-être le manteau de nos idéologies, théologies, références morales qui ont fait au fil du temps de Jésus quelqu’un d’autre que le Ressuscité.

 

Bartimée est appelé, questionné, guérit. Toute vraie rencontre a un effet miraculeux. Elle nous change en profondeur et nous fait vivre autrement définitivement. Quand nous avons rencontré le Christ, il a changé notre vie et la change encore quand nous nous mettons à son écoute et à son école. Comme Bartimée, suivons Jésus sur son chemin de Dieu. Confiance, il nous appelle !

 

Père Jean COURTES

Les commentaires sont fermés