AIMER ! – 31° dimanche B – 4 novembre 2018

Ce passage de l’évangile de Marc m’a toujours amusé : c’est le scribe qui félicite Jésus pour sa bonne réponse ! Comment pourrait-il en être autrement : Jésus, en bon juif, récite le « Shema  Israël », cœur de sa foi en Dieu.

 

Croire, aimer sont au centre de toute vie chrétienne. Pour croire, nous pouvons raisonner, chercher des preuves, émettre des hypothèses et nous risquer dans la réponse. Mais aimer peut-il se commander ? Personne ne peut nous obliger à aimer et nous le savons bien et nous connaissons par cœur les chemins merveilleux et tortueux où nous conduit souvent l’amour. Les désirs, les pulsions, les satisfactions tournent en rond et nous laissent toujours au centre. Comment aimer Dieu, comment aimer le prochain, l’autre ?  La philosophie et la théologie nous proposent de réfléchir à partir des trois formes de l’amour : l’éros, la philia ou l’amitié, l’agapé.

 

Pas la peine de s’étendre sur les deux premiers, nous les connaissons bien, nous les vivons souvent. L’agapé, lui est l’amour que nous recevons de Dieu. C’est l’amour qui se donne en totalité et que nous sommes invités à accueillir. Pour cela, il faut ouvrir son cœur, sa vie et nous laisser aimer. Vaste tâche, où la peur d’y laisser la peau est forte ! Alors regardons la vie de Jésus, regardons-le sur la croix, il se donne totalement et définitivement. Son chemin est celui de l’abandon, du lâcher prise, de la confiance.

 

Laissons-nous aimer, laissons Dieu nous aimer de son grand amour, laissons-le prendre sa place dans notre cœur et notre vie, alors l’amour du frère deviendra naturel et nécessaire, comme notre respiration. Aimer Dieu, c’est reconnaître qu’il vient à notre rencontre, qu’il fait alliance gratuitement, par amour et qu’il noue avec nous une relation d’intimité et de tendresse. Nous sommes ses enfants et il nous aime comme un Père. Il crée entre nous tous des liens de frères et de sœurs. Aimer Dieu, aimer son prochain, sont les deux pieds de tout chrétien.

 

Père Jean COURTES

Les commentaires sont fermés