Venez, tout est prêt ! – 3° dimanche de Pâques – 5 mai 2019

A Emmaüs, ils l’avaient reconnu à la fraction du pain, au bord du lac de Tibériade à l’invitation au petit déjeuner. Pour eux, Jésus est mort, ressuscité et présent par intermittence. Ils reprennent leur quotidien. Il faut bien vivre ! Le métier est dur, la pêche pas toujours abondante, la fatigue certaine. Pourtant sur les conseils d’un inconnu, ils font une dernière tentative. Le miracle se produit et quel miracle ! Ils l’ont reconnu, ils savent qui il est, pas la peine de le lui demander. Et Jésus les invite au repas. Ils refont leurs forces avant de repartir différents et différemment. Ils partiront sûrs que le Ressuscité est là, présent et qu’il les attend sur chaque rivage de leur existence. Ils partiront réconfortés par cette rencontre personnelle et collective. Ils partiront heureux de pouvoir annoncer qu’il est vivant celui qui est mort sur la croix. Ils en sont témoins. Ils ont mangé avec lui.

Disciples d’après la résurrection, nous avons fait bien sûr autrement, cette rencontre fondatrice. Jésus nous a interpelé au bord de notre route, par son évangile, par la parole d’un ou plusieurs témoins, par une communauté d’Eglise. Quelqu’un nous a dit au creux de l’oreille : « c’est le Seigneur ! » Et quand nous sommes allés à sa rencontre, tout a changé ou presque. Aujourd’hui, rendons grâce et remercions ceux qui nous ont ouverts les yeux et le cœur et indiqués la route de la foi. Pensons et prions avec eux et pour eux.

Quand nous avons rencontré Jésus, le feu de braise était prêt. Il nous attendait, il voulait faire cuire ce que nous apportions. De cette rencontre, nous sommes sortis changés. Depuis, nous sommes ses disciples et nous essayons de vivre avec lui. Notre vie de témoin et notre vie spirituelle sont intimement liées. L’une et l’autre se fécondent, se stimulent, et nous savons combien c’est important. Nous ne sommes plus portés par une chrétienté sociale qui facilitait autrefois la foi et la pratique. Dans l’indifférence générale de notre société, nous voilà porteurs d’un trésor : annoncer à tous ce qui nous est arrivé : le Ressuscité est là au bord de la route de chacun, il appelle, attend, et invite au petit déjeuner. Tout est prêt pour qu’une nouvelle vie commence !

Père Jean COURTES

Les commentaires sont fermés