Ecoutons-le, suivons-le ! – 4° dimanche de Pâques – 12 mai 2019

Les quatre versets de l’évangile de ce dimanche sont tirés du discours de Jésus sur le bon berger. Dans l’Ancien Testament, la figure du berger annonce celle du Messie. Dans ce chapitre 10 de saint Jean, Jésus se dit le bon pasteur, celui qui rassemble ses brebis, qui les guide et les mène hors de l’enclos. Il les connait chacune par leur nom, il marche à leur tête pour les faire sortir, elles connaissent sa voix, elles ont confiance et elles le suivent. Qu’est-ce que Jésus veut dire. Pourquoi parle-t-il ainsi ? Qui vise-t-il ?

Ce discours s’adresse aux pharisiens et Jésus affirme qu’il est le bon pasteur, qu’il est la porte de la bergerie et que le peuple sait bien qu’il est de Dieu, puisqu’il l’écoute et le suit. Bien plus, il leur dit que sa mission est de le faire sortir de la bergerie, c’est-à-dire du Temple dont ils sont responsables. Et pour enfoncer le clou, il leur dit que Dieu et lui ne font qu’un. Parole insupportable, qui les met en colère et attise leur volonté de le faire disparaitre.

Nous ne sommes plus dans ce contexte mais ce passage nous invite à trois mouvements. D’abord à écouter la Parole de Dieu. Nous avons la chance de l’avoir à notre disposition sous de nombreuses formes. Lisons-la, écoutons-la avec notre intelligence et notre cœur, laissons la entrer en nous pour qu’elle devienne familière. Par elle, Jésus nous parle, il nous dit son attachement et son amour. Ensuite, comme nous sommes ses brebis, son troupeau, son peuple, son Eglise, laissons-nous guider par lui dans la confiance. Il est en tête, il nous mène là où il faut. Il connait le chemin. Enfin, il nous fait sortir de nos enclos, chapelles, églises, groupes divers. Il nous entraine dehors pour respirer et vivre avec lui. Contrairement à notre image du bon berger qui rassemble et enferme ses brebis bien au chaud et en sécurité, il nous fait sortir pour que nous puissions vivre notre foi au milieu des autres. Il veut que nous vivions son amour au dehors, comme dit le pape François aujourd’hui avec ceux des périphéries pour que le Bonne Nouvelle soit entendue et connue de tous. En nous faisant sortir de nos près carrés, il nous envoie tous en mission. Jésus dit : « Le Père et moi nous sommes un », et il nous appelle à le rejoindre. Allons-y, écoutons-le !

Père Jean COURTES

Les commentaires sont fermés