4ème dimanche de l’Avent

Commentaire de l’Évangile (Luc 1. 26-38)

L’évangile du jour est un des textes fondateurs de l’annonce de la venue de Jésus.

Il y est question :

– d’un ange “Gabriel” qui signifie “Dieu est puissant”

– et d’une jeune fille Marie promise à Joseph.

En préparant notre commentaire, nous avons tenté de saisir son contexte, puis, de comprendre en quoi consiste l’annonce qui est faite à Marie, et pour finir, la résonance ce dernier pour nous aujourd’hui.

St Luc situe les événements en Galilée, dans la ville de Nazareth. Un village éloigné des grandes routes, à environ 140 km de Jérusalem. Or, en ces temps là, la Galilée faisait l’objet du mépris des docteurs de loi.

Pourtant, Dieu envoie un ange puissant – l’ange Gabriel – dans ce village de peu d’importance, où vivent 2 êtres humbles, pour être porteur de la bonne nouvelle. Marie, jeune fille vierge, et Joseph, charpentier de la maison de David, représentaient en ces temps-là des gens ordinaires, humbles et sans prétention (Luc 1.26 – 29). Cela souligne combien Dieu sonde les cœurs et se fie peu à l’apparence. C’est ainsi que Dieu choisit les êtres pour accomplir des choses extraordinaires.

L’annonciation s’ouvre par la salutation à Marie « je te salue comblée de grâces », autrement dit l’ange Gabriel invite Marie à se réjouir d’avoir été choisie par Dieu. Il la rassure lorsqu’elle s’interroge en lui donnant pour exemple sa cousine Élisabeth, âgée et réputée stérile, qui est enceinte de 6 mois. Celle-ci donnera naissance à Jean-Baptiste (Jean signifiant Dieu a donné) comme nous l’avons vu la semaine dernière. Il ajoute également “…rien n’est impossible à Dieu “.

L’ange confie à Marie un projet qui la dépasse infiniment. C’est l’amorce d’une relation nouvelle.

Dieu ouvre un moment inédit de l’histoire avec l’humanité. Il cristallise la prophétie faite dans l’ancien testament, celle de la promesse à David et à sa descendance, Je cite (extrait de la première lecture) :

Je te susciterai dans ta descendance un successeur,
qui naîtra de toi…  Ta maison et ta royauté subsisteront toujours devant moi, ton trône sera stable pour toujours.

Le “oui” de Marie va changer sa vie. Cette acceptation place Jésus parmi nous. C’est ainsi que la sainte famille se constitue et devient un modèle pour tous. C’est par la puissance de l’Esprit Saint que le mystère de l’incarnation et de la rédemption va pouvoir s’accomplir et apporter le salut au monde.

Par l’affirmation Le Seigneur est avec toi “, l’ange Gabriel assure à Marie que la puissance de Dieu l’accompagnera pour accomplir la mission qui lui est confiée. Cette dernière est alors convaincue que Dieu sera toujours à ses côtés pour l’encourager, la consoler, la soutenir. Marie répond :

« Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. »

Par la suite, Marie confira à Élisabeth, je cite St Luc 1. 46-50 : « Mon âme exalte le Seigneur et mon esprit a tressailli de joie en Dieu mon sauveur… oui désormais, toutes les générations me diront bienheureuse ».

A aucun moment Marie ne remet en question les choses incroyables que l’ange Gabriel lui annoncent. Elle accueille par un questionnement Comment cela va-t-il se faire…” pour mieux ouvrir son cœur à Dieu. Et ce, dans un contexte social complexe pour les femmes. Marie a accepté de tout perdre pour servir le Seigneur : un choix courageux.

 

Et Aujourd’hui, comment la parole de Dieu résonne en nous ?

Jusqu’où sommes-nous prêts à servir le Seigneur ?

Sommes-nous toujours à l’écoute des desseins de Dieu pour nous ?

Savons-nous faire confiance à Dieu dans notre quotidien ?

Nous sommes invités à la suite de Marie :

– à laisser Dieu nous transformer et nous donner une intelligence nouvelle.

– à apprendre à discerner ce que Dieu veut, comme l’illustre l’épître aux romains 12.2. Je cite :

Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’entendement, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon et agréable et parfait.

Nous vivons parfois des événements qui s’imposent à nous. Soyons à l’écoute de l’Ange, notre petite voix, pour accéder tout simplement au projet de Dieu.

Soyons aux aguets. Approprions-nous les armes spirituelles à notre disposition pour découvrir ce que Dieu veut pour chacun. Je cite Éphésiens 5.10 : “Examinez ce qui est agréable au Seigneur; et ne prenez point part aux œuvres infructueuses des ténèbres

De même, St Jean dans le chapitre 1.4.1 dit : “Bien-aimés, ne vous fiez pas à tout esprit mais mettez les esprits à l’épreuve pour savoir s’ils sont de Dieu

C’est en se laissant habiter par la confiance en DIEU que nous pouvons accéder au bonheur et à la joie durable.

Nous sommes tous appelés à être missionné par Dieu. Comme Marie, ne remettons pas en question les choses incroyables que Dieu annonce pour chacun. Que notre foi nous mène à la certitude que Dieu est aux commandes. Osons passer de l’inquiétude à la foi qui sauve.

En conclusion, Marie-Thérèse propose de méditer sur cette prière :

et même si je ne vois pas clair dans les chemins où ta providence me mène, je garde en ton cœur si bon et infiniment miséricordieux une confiance sans bornes “.

Marchons comme Marie, répondons à l’appel de Dieu. En ces temps difficiles, croyons que le meilleur est à venir, Dieu est aux commandes. Le bonheur annoncé sur terre est ainsi lié à la venue de Jésus !

Dominique, Marie-José, Jean-Michel et Marie-Thérèse

Les commentaires sont fermés.