3ème dimanche du temps ordinaire

Lectures : Jon 3, 1-5.10; 1 Co 7, 29-31; Mc 1, 14-20.

 

Aldo

Le texte du jour de Marc donne le récit de la première prise de parole de Jésus, du début de sa vie publique.

Jean-Baptiste qui baptisa Jésus est conduit en prison. Jésus quitte alors le désert et repart pour la verte Galilée proclamer l’Évangile de Dieu, la Bonne Nouvelle

« Les temps sont accomplis, le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile » dit Jésus.

Jésus n’est pas solitaire, il veut des personnes pour partager sa priorité, l’aider à proclamer la Bonne Nouvelle.

Les premières personnes appelées le rejoignent immédiatement, « laissant tout ». Le texte de Marc surprend par une telle rapidité, c’est une manière de faire comprendre que les premiers disciples ne sont pas des indécis ! Leur engagement est très fort, et familial, leur frère se joint.

Notons aussi qu’il s’agit d’artisans, de gens qui ont une autonomie

 

Annie

A propos des divers personnages de ces textes, je note qu’il n’y a pas de femme… Ah si! Il y en a une, mentionnée par St Paul, pour signifier que …’il faudrait mieux qu’elle ne soit plus là’.

Pas d’explication. Nous voilà, nous, les femmes, dans l’expectative.

Comment une femme peut-elle recevoir ce texte, sans malaise ?

Des textes comme celui-là m’ont éloignée de l’Église pendant plus de 30 ans!

Mais, aujourd’hui, je me tourne vers la notion d’«appel». L’Évangile d’aujourd’hui met en scène un appel qui bouleverse radicalement des vies. Je peux à mon tour me questionner: “y-a-t-il des appels plus modestes, plus intimes?” Dans quelles conditions puis-je entendre un appel? Sans doute faut-il pour cela d’abord apaiser son propre tumulte intérieur…

 

Jean

La conversion “Convertissez-vous” disait Jean-Baptiste, “convertissez-vous” reprend Jésus. Nos vies sont remplies de conversions : conversion à l’euro, à Internet, à l’écologie, au télétravail…. Mais la conversion à laquelle nous appelle Jésus est d’un autre ordre: elle consiste en croire à la Bonne Nouvelle de la venue du Règne de Dieu aujourd’hui dans le Monde, c’est-à-dire du règne de la Paix et de la Justice seules vraies sources du Bonheur. Il ne s’agit pas, me semble-t-il, de changer de vie (qui donc le pourrait?) mais de changer de regard sur notre vie. Il ne s’agit pas de ne plus être nous-même mais de devenir plus que nous-même : vous étiez pêcheurs de poissons, devenez des Pêcheurs d’humains; vous arrachiez des poissons à la mer, vous arracherez des hommes au Mal, vous ne vous préoccupiez que de votre subsistance, vous vous préoccuperez aussi du devenir de vos frères. Là où nous sommes, là où nous vivons, même sans quitter nos proches, nous pouvons changer dès maintenant notre regard et donc notre attitude vis-à-vis des autres.

 

Aldo

Les deux autres textes de ce jour nous parlent aussi de l’urgence de la conversion de nos habitudes:

« Proclame le message … Jonas parcourut en proclamant … Aussitôt les gens de Ninive crurent en Dieu »

« Le temps est limité … Car il passe ce monde tel que nous le voyons » nous dit Saint Paul dans son appel à la conversion.

Se convertir veut dire “changer son cœur et sa vie pour bien agir” nous dit Magnificat Junior

 

Annie, Jean, Aldo

Les commentaires sont fermés.