Les tentations – 2° dimanche de carême – 1° mars 2020

Fra Angelico

Nous connaissons bien ce texte d’évangile d’autant pus que nous le lisons tous les ans dans une version différente. Ces tentations de Jésus nous questionnent car elles rejoignent ce que nous vivons. Qui n’a jamais voulu ou rêvé d’être riche ? Qui n’a jamais songé à avoir plus de pouvoir ? Qui n’a jamais rêvé de gloire ? Le tentateur questionne Jésus sur sa filiation divine : « Si tu es fils de Dieu », autrement dit, c’est la conception même de Dieu qu’il attaque, remet en cause et veut ridiculiser. Jésus répond par des passages de l’Ecriture, Parole de Dieu, pour éviter le piège. Le Dieu de l’alliance, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, le Dieu auquel il croit n’a pas besoin et même ne veut pas de la richesse, du pouvoir et de la gloire. Son Dieu est Père, amour, compagnon de vie de l’homme qui va se réjouir avec lui, souffrir avec lui, partager tous les instants de sa vie et lui promettre la vie éternelle. Chemin de vie, chemin de carême, chemin de Pâques !

Les réponses de Jésus nous renvoient à nos façons de résister à nos tentations. Faisons-nous appel à notre volonté, au bien que nous en retirons, à la joie d’avoir vaincu telle ou telle faiblesse ? Faisons-nous appel à la Parole de Dieu ? Si oui, quelles sont les paroles qui nous aident à ne pas tomber dans le piège d’un faux dieu ? Remettons-nous en cause notre conception de Dieu ? Ne rêvons-nous pas de temps en temps d’un Dieu tout puissant qui devrait nous sortir de la pauvreté, de la maladie, de la mort ? N’imaginons-nous pas de temps en temps un Dieu tout puissant qui imposerait la paix sur toute la terre. N’avons-nous de temps en temps la nostalgie d’un Dieu triomphant célébré par tous et partout ? Autant d’images de Dieu qui ne correspondent pas à celui de Jésus et que nous sommes invités à corriger patiemment pour nous approcher un peu plus du Dieu de la bible.

Les tentations de Jésus nous obligent à ces corrections. Dieu nourrit les hommes par sa Parole, qui dit sa présence, son amour et sa fidélité. Dieu ne peut être mis à l’épreuve si non il ne serait pas Dieu. Dieu peut être rencontré dans la prière personnelle et collective. Que ces tentations nous aident à résister aux fausses images de Dieu et à purifier notre foi au Dieu de Jésus-Christ.

Père Jean COURTES

 

Les commentaires sont fermés