La prière du don ! – 7° dimanche de Pâques – 24 mai 2020

Rupnik

Entrons dans la prière de Jésus. Il est à quelques jours de sa mort. Il se tourne vers son Dieu, son Père pour lui faire une ultime demande : « Glorifie ton fils », c’est à dire : « prends moi avec toi ». Ainsi toute sa vie sera reconnue comme un témoignage vivant de la gloire de Dieu. Mais c’est surtout une prière de reconnaissance. Jésus a tout reçu du Père, sa vie ne tient qu’à lui, son désir est de revenir pour toujours auprès de lui. Jésus prie aussi pour ses disciples et tous ceux qui l’ont suivi. Pour eux aussi, il veut la vie éternelle et qu’ils entrent dans la gloire de Dieu.

Dans cet évangile, le fil conducteur est le don. Le mot est employé pas moins de dix fois. Jésus reconnaît que le Père lui a tout donné et qu’à son tour, il a tout donné à ses disciples. Il les confie au Père. Dieu nous dit Jésus donne, il donne sa vie par amour, il donne son Fils par amour, il reçoit l’amour de Jésus qui se donne, lequel donne tout à ses disciples qui reconnaissent que tout vient du Père. Dans cette prière du don de Dieu, Jésus nous fait entrer dans cette dynamique de l’amour qui n’existe que donné. La gloire de Dieu est dans l’acte même du don de la vie par amour. Jésus va le manifester sur la croix.

Alors, la vie éternelle ? Elle n’est pas une récompense pour une vie vertueuse, méritante ou pieuse. Elle est cet amour de Dieu en nous qui transforme notre vie, qui la porte sans arrêt vers le don et l’amour. Elle commence à notre naissance, à notre baptême et se développe au jour le jour. Elle est cette vie transfigurée par l’amour de Dieu, par l’évangile. Elle est cette vie donnée par amour à chacun et à tous. Elle est cette communion que la foi au Christ ressuscité réalise avec le Père.

Que se passera-t-il après notre mort ? Comme le disent beaucoup de Pères de l’Eglise, nous le verrons face à face. Autrement dit, nous contemplerons la gloire de Dieu dans toutes ses dimensions, car Dieu est amour et il nous baignera entièrement de son amour. Dans la confiance, pas à pas, marchons de notre mieux sur ce chemin du don d’amour qui est en nous et partageons-le avec nos proches.

Père Jean COURTES

Les commentaires sont fermés