Pentecôte ! – 31 mai 2020

Rupnik

Cette année, la lecture de l’événement de la Pentecôte que nous raconte saint Luc dans les Actes des Apôtres, résonne particulièrement en cette période de sortie de crise sanitaire. Les disciples sont dans le deuil de la mort de Jésus et ils se cachent par peur d’être arrêtés et condamnés comme leur maitre. L’Esprit saint vient, ébranle la maison, ouvre les portes et les fenêtres, et change leur peur en courage. Ils sortent et parlent ouvertement à tous de leur foi en Jésus ressuscité et des merveilles que Dieu réalise pour tous. Ils le font de telle façon que chacun comprend le message. Oui, le Christ est vivant, il est ressuscité, ils en sont témoins.

Habités par cet Esprit, les chrétiens ont portés de nombreux témoignages de fraternité et de compassion pendant cette pandémie. Beaucoup ont pris soin de leurs proches, en particulier des plus fragiles, en multipliant les coups de téléphone, visio internet ou autre moyen adapté. Dans toute la France, plusieurs paroisses ont participé activement à la distribution de colis alimentaire pour ceux qui souffrent de la crise économique qui les frappe de plein fouet à cause du chômage. Certains ont aussi accueilli et accompagné des familles en deuil, qui ne pouvaient pas enterrer normalement leurs proches. Nous avons tous été témoins d’une fraternité que cette crise révélait. Nous, chrétiens, nous y voyons la main de l’Esprit saint.

Pourtant, avons-nous donné un témoignage collectif, ecclésial, de l’amour de Dieu et de sa compassion pendant ces deux mois de confinements ? La parole officielle de notre Eglise en France, se focalisant sur la réouverture des lieux de culte pour les célébrations, n’a-t-elle pas occulté ou passé au second rang l’annonce de Pâques ? Pentecôte est la sortie de l’entre soi, d’une Eglise fermée sur elle-même, sur ses préoccupations internes pour s’ouvrir au monde et lui annoncer la Bonne Nouvelle de l’évangile. Peut-être nous faut-il maintenant être attentifs aux préoccupations de notre société qui rentre dans une crise économique. Beaucoup de nos proches vont être touchés, préoccupés, en difficulté financière dans les semaines qui viennent. Soyons à leur écoute. Bien sûr, les finances de nos paroisses et communautés vont baisser, mais qu’elles n’occupent pas toute notre attention et énergie, le plus préoccupant est ailleurs. Nous sommes envoyés par l’Esprit saint pour dire à nos contemporains que Dieu est présent, à leurs côtés, comme le compagnon d’Emmaüs, et qu’il partage les espoirs, leurs soucis et leurs difficultés du moment. Nous les chrétiens, osons manifester à tous et de telle façon que le plus grand nombre comprenne que Dieu propose l’amour, la fraternité, la vie.

Viens Esprit saint et remplis le cœur des tes fidèles, nous en avons bien besoin !

Père Jean COURTES

Les commentaires sont fermés