Pèlerins de Dieu pour un monde nouveau ! Epiphanie 2021

 
Fra Angelico,    Couvent de San Marco,  

Ils étaient en pénitence sur le coin du buffet ou au bord de la crèche, attendant leur heure. Les voilà, bien en vue, devant le petit Jésus lui offrant leurs cadeaux insolites : de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Selon la tradition, Melchior est le plus vieux, teint,  barbe et cheveux blancs, il apporte l’or ; Gaspard est un jeune et bel asiatique, il apporte l’encens ; Balthasar, l’africain dans la force de l’âge, apporte la myrrhe. Qui sont-ils ? Des savants ? des astrologues ? des religieux ? Nul ne le sait et Matthieu qui raconte l’histoire ne donne aucune réponse. Son récit d’ailleurs est assez énigmatique : comment ces étrangers qui viennent de loin, pouvaient-ils savoir que le roi des juifs venait de naitre ? Pourquoi l’étoile les conduit vers Hérode  et non Jésus ? Pourquoi prennent-ils un autre chemin après leur rencontre de Jésus ?

Nous sommes habitués à entendre que ces trois hommes venants de continents différents représentent toute l’humanité. L’enfant Jésus, fils de Dieu, est né pour tous quelques soient la couleur de la peau, l’ethnie, le niveau social, etc.. « En Jésus, dit Paul aux Galates, il n’y a ni homme ni femme, ni esclave ni homme libre, ni juif ni grec. Nous sommes tous un en Jésus-Christ. » Dieu vient manifester son amour à tous les hommes. Ouvrons-nous à l’universalité de son amour.

Nous sommes aussi habitués à entendre que ces trois hommes sont des chercheurs de Dieu, de vérité, de bonheur, de l’essentiel.  Pour cela, ils se déplacent, vont vers l’inconnu, franchissent des frontières, ont du courage, de la constance, une grande ouverture à la nouveauté. Ils font notre admiration et nous ouvrent le chemin. Soyons des chercheurs infatigables de Dieu.

Nous sommes aussi habitués à nous interroger sur l’étoile qui les a guidés. Chacun d’entre nous, peut regarder son ciel et y discerner celles qui le guident, le poussent en avant, lui procurent paix et joie. Ces hommes et ces femmes qui sont lumières dans nos vies et nous poussent à l’amour et à la vie. Nous les remercions

Tout cela vient du texte, mais un détail peut attirer notre attention : qui cherchent-ils ? Le roi des juifs ? Pourquoi vont-ils voir Hérode, roi des juifs à la solde des Romains ? L’évangéliste Matthieu nous met devant cette compétition : qui est vraiment le roi des juifs ? Rappelons-nous que cette question sera posée au moment de la crucifixion puisqu’elle explicitera le motif de la condamnation : « celui-ci est Jésus, le roi des juifs ». En ce chapitre 2 de Matthieu, il l’est puisque les mages lui offrent de l’or, l’honorent avec de l’encens et il le sera après sa mort puisqu’il sera embaumé avec de la myrrhe. Mais ce roi, fils de Dieu ne le sera pas à la mode des hommes, il le sera par et pour l’amour de tous les hommes. Puissions-nous en ce début d’année, être ces pèlerins qui cherchent l’amour de Dieu en toute personne quelle qu’elle soit. Quand nous les trouvons, arrêtons-nous pour leur offrir ce que nous avons de plus précieux, pour prier pour elles, pour les laisser transformer nos vies afin qu’elles deviennent plus douces et plus fraternelles.

Père Jean COURTES

Les commentaires sont fermés